Supermarché : Le retour du serpent de mer 4 commentaires


Supermarché

Le retour du serpent de mer


Dans le dernier numéro du Mendulphin, (n° 106 – octobre 2019), une petite phrase « discrète », à la fin d’un petit encadré, relatif à la zone du Mès, au bas de la page 5, n’a pas manqué d’attirer notre attention :

« Le projet de supermarché reste d’actualité, plusieurs contacts sont en cours »


L’origine du projet

Nous ne reviendrons, pas, ici, en détail, sur ce projet, vieux de près de 15 ans, qui prévoyait, à l’origine, de créer un supermarché au fond de la zone du Mès (là où vient de s’installer, il y a peu, une entreprise de menuiserie), qui, à l’origine, devait être entouré d’une sorte de petit centre commercial !
Sachez que nous étions sous le « long » mandat municipal 2001/2008, allongé d’un an, pour ne pas interférer avec la campagne présidentielle de 2007, et que ce supermarché a été « doublé sur le poteau » par celui de Mesquer, zone de Kergoulinet. Il n’a pas été réalisé sous le municipe suivant (élection remportée par la liste adverse), ni, pour différentes raisons, par la municipalité sortante actuelle…

Pour en savoir plus sur les péripéties – on pourrait presque dire l’« aventure » – du projet, nous vous invitons à lire les deux articles, dont liens ci-dessous :


Serpent de merUne phrase « discrète » dans le tract de la liste « Ensemble pour Saint-Molf »
Dans le tract distribué par la liste « Ensemble pour Saint-Molf », nous avons cherché une possible allusion à ce supermarché. À première vue, il n’y en a pas, mais, mais, en cherchant bien, nous avons trouvé ceci, au dos, dans la rubrique «  Être à l’écoute des entreprises » :

« Poursuivre les efforts pour aider la zone d’activité à être totalement occupée et accompagner la création d’un commerce de proximité sur la commune »

En parodiant une phrase célèbre du Misanthrope, de Molière, on pourrait dire : « Ah ! Qu’en termes prudents ces choses-là sont dites !» Grande prudence, en effet, car, ce « commerce de proximité », de quelle type sera-t-il (supermarché, supérette) ? et, surtout, où sera-t-il ?
Point n’est besoin d’être moderne disciple de Nostradamus, pour prédire qu’il s’agira d’un supermarché, dans la zone du Mès… Pour cette liste – qui est, en quelque sorte, l’« héritière » de la municipalité 2001/2008 – c’est presque une idée fixe…
Pourquoi ne pas le dire franchement ?
Les électeurs apprécieront !

 

Et la liste adverse ?
Elle est, quand même, plus franche. Sur son blog, on peut lire :

« 2. Accompagner et soutenir la création d’un commerce alimentaire, en cœur de bourg, en circuit court et avec des producteurs locaux. »

Cependant, si elle est élue, va-t-elle abandonner, définitivement, le projet de l’autre liste d’implantation d’un supermarché dans la zone du Mès ?

 

Supermarché, zone du Mès : les conséquencesSuper-courses au supermarché...
Si ce supermarché s’implante à la périphérie du bourg (à gauche, en entrant dans la zone, face à la station-service), la suite des évènements n’est pas difficile à imaginer. Cette moyenne surface va devenir un pôle commercial concurrent des petits commerces du bourg, qui verront, au fil des mois et des années, leurs chiffres d’affaires baisser et, de ce fait, seront contraints à fermer, les uns après les autres. Petit à petit, le centre bourg de Saint-Molf ressemblera, progressivement, à celui de Mesquer… Inutile de vous faire un dessin !
C’est le scénario, hélas, classique, de désertification, qui s’est produit partout, quand un supermarché s’est installé à la périphérie d’un bourg. Pourquoi en serait-il autrement à Saint-Molf. ? C’est illusoire de penser que les travaux d’aménagement qui viennent d’être réalisés seront de nature à enrayer cette tendance.
Conclusion : on aura dépensé beaucoup d’argent (du contribuable… : 1,6 million d’euros, quand même, moins les subventions, qui ne seront pas, toutes, intégralement versées) pour un bourg qui va s’éteindre à petit feu. Si ce supermarché s’implante au Mès, ce seront les mêmes qui, à la fois, auront réalisé les – très coûteux – travaux d’aménagement du bourg, et, par ailleurs, auront été, par cette implantation, les artisans de son déclin commercial, c’est-à-dire de son déclin tout court…
On ne peut vouloir tout et son contraire. Le « En même temps » est très à la mode, en France, depuis près de trois ans, mais les citoyens « de base » ont constaté, à leur dépens, depuis de nombreux mois, que cela ne fonctionnait pas !

Nous ne doutons pas que ce sujet « sensible » sera au cœur des débats de cette campagne électorale et que les deux listes en présence ne manqueront pas d’être interrogées, sur ce point précis, par les électeurs, lors des réunions publiques (rappel : la réunion publique de la liste « Ensemble pour Saint-Molf », c’est demain, mardi 3 mars, au centre culturel Roby Wolff, à 20 h).

 

Les Échotiers

 

 

Les Échotiers


Laissez un commentaire

4 commentaires sur “Supermarché : Le retour du serpent de mer

  • Le Petit Aiguillon du marais
     
    Je partage le point de vue des Échotiers, ci-dessus. Le « commerce de proximité dans la commune » sera, à n’en pas douter, un supermarché dans la zone du Mès, comme annoncé dans le dernier Mendulphin. Si cela se confirme, la municipalité sortante aura, donc, englouti l’argent du contribuable dans un projet pharaonique (et ultra-bétonné, sans possibilité de retour en arrière) et, en « même temps », elle programme d’« accompagner »  un autre projet « pour aider la zone du Mès à être totalement occupée », qui va transformer, à terme, le bourg « tout neuf » en désert !
    On compte sur la liste adverse « Bien vivre à Saint-Molf », pour dénoncer et condamner, fermement, cette attitude. Si elle ne le fait pas, on en conclura que sa coloration « écolo » n’est qu’un vernis et que ses membres, au fond d’eux-mêmes, partagent les mêmes valeurs que la liste de la municipalité sortante. Dans ce cas, les électeurs (en particulier, les électeurs de gauche), sauront en tirer les conséquences qui s’imposent…
  • Véronique Cardine
    Comment pouvez-vous imaginer que nous puissions prévoir la construction d’une supérette dans la PA du Mès ? Notre programme, que vous pouvez consulter sur notre blog, est très clair à ce sujet :

    2.    Accompagner et soutenir la création d’un commerce alimentaire, en cœur de bourg, en circuit court et avec des producteurs locaux.

    Nous sommes convaincus, aujourd’hui, que la vie du centre bourg est directement liée à ses commerces et non à une supérette qui, comme vous le dites très justement, conduirait à “la mort” du centre-bourg.
    Nous vous attendons, samedi matin 7 mars , place Camille Berthe, ou mardi 10 mars à 20h00, au centre culturel Roby Wolff, pour en discuter de vive voix.

  • Le Petit Aiguillon du marais
    Dans mon commentaire, un peu plus haut, j’ai parlé de supermarché, dans la zone du Mès, et non de supérette. La supérette, de taille plus réduite, ou « commerce alimentaire généraliste », c’est pour le bourg.
    Je me permets, par ailleurs, d’ajouter que, si l’on s’en tient à la communication de la liste « Ensemble pour Saint-Molf », sur son tract, (« poursuivre les efforts pour aider la zone d’activité à être totalement occupée ») – qui, d’ailleurs rejoint, la communication officielle de la municipalité, durant les 6 années écoulées – la priorité semble, d’abord, de remplir la zone (pour éliminer les lots invendus), en y implantant un supermarché, qui servirait, en quelque sorte, de « locomotive ».
    Attitude “surprenante” : l’objectif numéro un de la municipalité sortante, si elle implante ce supermarché, devrait être, d’abord, et avant tout, de permettre aux Mendulphins de faire leurs courses dans la commune !
    De plus, cet argument du supermarché, qui va s’installer et qui va inciter à acheter des lots autour, est très contestable. En effet, cette information est de nature à faire grimper le prix du m2 dans la zone. À l’inverse, si l’on annonce que le projet est définitivement abandonné, le prix du m2 va baisser et cela, par contre, incitera les entreprises à acheter…
    Par conséquent, il n’y a aucune raison de persister à imposer, à tout prix (c’est le cas de le dire…), ce projet de supermarché au Mès, qui, s’il se réalise, aura, à terme, de graves conséquences sur le devenir du bourg, que l’on vient, tout juste, de rénover, à grands frais…
  • Ecolo44350
    Quelle surprise, dans notre boîte aux lettres, un tract, toujours avec les signes enfantins (pour être poli), de l’équipe Ensemble pour Saint-Molf… Ils veulent discuter avec la population, pour “bien vivre à Saint-Molf”. Ils disent qu’ils forment une liste ouverte, mais, à priori, à cours d’argument, pour mettre dans leur papier le nom de la liste adverse. Est-ce pour tromper les naïfs… ? Que de communication en 15 jours, alors que, pendant 6 ans, deux réunions ouvertes au public.
    De même, notre maire, qui figure dans tous les articles d’Ouest-France, tant pour Orange que pour Enedis… Il a oublié ce que veut dire réserve, en période électorale. Eh oui, beaucoup de Mendulphins affirment qu’ils ne le connaissent pas… Difficile, à une semaine de l’élection, de rencontrer la population. Nous ne sommes pas dupes, même si la liste Ensemble pour Saint-Molf n’est composée que de personnes intelligentes comme l’a souligné Mr Delorme. La photo ne le démontre pas, ni les actions…