Liste ” Ensemble pour Saint-Molf “ 9 commentaires


Liste « Ensemble pour Saint-Molf »

Du gris dans la paille
Liste Ensemble pour Saint-Molf (Photo DR)

Le maire sortant de Saint-Molf a annoncé, dans un grand quotidien régional, le 16 novembre 2019, qu’il souhaitait « reprendre du service », en tant que tête d’une liste « sans étiquette partisane ». Dans sa déclaration, il vante les « résultats probants » obtenus, selon lui, lors du mandat qui s’achève et « le souhait de la grande majorité des conseillers municipaux actuels de poursuivre l’action engagée ».
Trois mois plus tard, dans le même journal, paraît, le 13 février, un article présentant une liste – plus que complète… – de 25 membres (il en faut, au moins, 23). Cette liste, composée de 13 femmes et 12 hommes, a une moyenne d’âge de 53 ans et comprend, notamment, quelques personnalités très connues dans la commune. Elle reprend 9 des 15 membres du conseil municipal actuel, et même, parmi ces 9 – c’est assez surprenant – 2 conseillers, qui ont été élus sur la liste d’opposition, en 2014…
Cette liste est présente sur internet (page Facebook), depuis le 9 février. La photo parue dans la presse, placée, également, en bannière de la page Facebook, montre les candidats dans une grange, devant des ballots de paille ! Sur cette page, on peut, aussi, voir le « trombinoscope », et une courte présentation, de chaque candidat.
Une réunion publique est annoncée, mardi 3 mars, à 20 h, au centre culturel Roby-Wolff.

Ensemble pour Saint-Molf (clic)

En dehors de la présentation des candidats, il n’y a, actuellement, pratiquement aucun contenu sur cette page Facebook, hormis quelques commentaires « de soutien », près des photos de quelques candidats, quelques photos de réunions, en interne et la photo de la première page de la profession de foi de la liste. On promet, par ailleurs, de nous « distiller » les autres pages de cette profession de foi, à raison d’une par jour …
Aujourd’hui, sur cette page, la liste a reçu trois soutiens de poids : ceux de trois anciens maires :

de 1983 à 2001
de 2001 à 2008
de 2014 à 2016

Sur une photo, ils entourent l’actuel maire.

Les Échotiers


Laissez un commentaire

9 commentaires sur “Liste ” Ensemble pour Saint-Molf “

  • Ecolo44350
    Comment un maire, qui a démissionné au bout de 18 mois, peut s’enorgueillir d’avoir été un bon Maire ? C’est juste pour faire plaisir aux copains ?  Pitoyable.
  • Hervé
    Quelle surprise de voir Monsieur le maire actuel, soutenu, avec force et passion, par d’anciens maires de la commune ? Ou plutôt NON ! Ou plutôt SI, car le soutien de l’un d’entre eux nous interpelle. À peine deux ans de mandat, les raisons de sa démission demeurent toujours aussi obscures.
    Pourquoi pas, également, le soutien de la deuxième personne de la liste de cet ancien maire, en 2014, ce dont je doute fort, celle-ci, trop rapidement démissionnaire (en moins de 3 semaines), ce qui  peut laisser perplexe.
    Dans la présentation de la liste “Ensemble pour Saint-Molf”, la tête de liste nous dit avoir composée sa liste avec des personnes intelligentes, qui collaborent. Hum, hum ! Que sont donc les autres Mendulphins ? C’est, sans doute, la continuité de la bienveillance de Monsieur le maire, tant prônée dans ses discours, mais qui a du mal à apparaître dans les faits.
    Le maire élu en 2014 avait affirmé, lors d’un conseil municipal, qu’il ne fallait pas avoir peur de l’emprunt (parole de banquier). Nous voyons que le conseil a bien été suivi : un endettement galopant, jamais atteint, pour des travaux d‘embellissement du centre bourg qui, il est vrai, en avait besoin, s’avèrent, un peu, beaucoup, trop pompeux pour notre commune rurale. Ces travaux se font au détriment d’autres aménagements et de l’entretien général de la commune.
    Rappelons quand même que la notoriété de Saint-Molf se fait, principalement, par les manifestations et animations organisées par les bénévoles de la commune. Un grand merci à eux, toutes et tous.

    Malgré tout le soutien des anciens édiles, les électeurs feront leur propre choix et eux seuls valideront l’équipe municipale qui aura la mission de mener la prochaine mandature.

    Hervé

  • Ecolo44350
    Comme moi vous avez reçu le tract de l’équipe “Ensemble pour Saint-Molf” dans votre boîte aux lettres. Contrairement aux photos du site Facebook, personne n’a sonné à ma porte… J’ai été stupéfait de voir la photo, sur laquelle tout le monde a l’air décontracté, mais, les oreilles au dessus du voisin, c’est niveau maternelle, voire primaire. Ça ne fait pas sérieux. Ce n est pas la photo de famille que l’on fait après un apéro prolongé. Comment donner du crédit à cette équipe ? C’est la question que je me pose…
  • lesechotiersm Auteur de l’article
    Nous rejoignons le commentaire précédent, d’« Écolo44350 ».
    La photo du tract, reçu dans nos boîtes aux lettres, nous paraît être de la même veine que le niveau de certains commentaires que l’on peut lire sur la page Facebook de la liste. Nous n’avons rien contre la convivialité et la bonne humeur, bien au contraire, mais il s’agit, quand même, de la communication officielle d’une liste qui brigue les suffrages des habitants d’une commune…
    Nous n’hésitons pas à redire que le choix de Facebook, pour promouvoir une liste, et un programme, pour les municipales, est, à nos yeux, le pire choix que l’on puisse faire. Le média n’est, en effet, pas du tout adapté à ce genre d’exercice, car il propose une interface des plus médiocres, qui rend, très souvent, le contenu illisible.
    L’impression laissée, à la lecture de cette page, est très « brouillonne », avec, par exemple, plusieurs photos, et textes d’accompagnement, en double. L’ensemble constitue un “mélange”, que l’on a du mal à suivre… Que les candidats se rassurent, on ressent la même impression, en général, en consultant d’autres pages de ce réseau dit « social ».
    Maigre consolation…

    Les Échotiers

  • Sosthène
    Bonjour,
    Après avoir lu, attentivement, les articles et commentaires, sur ce site, je tiens à faire remarquer que les Mendulphins ont, en 2014, choisi, démocratiquement, le type d’aménagement du bourg qu’ils souhaitaient (parking, uniquement, sur la place devant la mairie) et non celui de la municipalité sortante de l’époque, qui a été battue (parking, sur la place, avec l’immeuble).
    Concernant les critiques, sans mesure, sur le béton, faut-il rappeler que c’est, de nos jours, un matériau incontournable dans tout aménagement urbain, même dans les villes tenues par les « écolos », ou ceux qui prétendent l’être…
  • Marianne
     
    Sosthène 
     
    Sosthène a raison : les Mendulphins ont bien fait un choix en 2014, mais, je pense que, cette année-là, leur véritable préoccupation était ailleurs. Ils avaient, tous encore, en mémoire le « traumatisme » provoqué par la mise en place du PLU (adopté début 2013) et, en particulier, avant, par la découverte du « zonage », qui rendait, brusquement, certains terrains inconstructibles, à la campagne.
    Le scrutin municipal de 2014 a été, en bonne partie, un vote « sanction » contre la municipalité sortante, provoqué, bien sûr, par les propriétaires fonciers qui se sont sentis « lésés » par le nouveau zonage, mais aussi, et c’est très important, par d’autres électeurs, qui n’étaient pas directement concernés, mais qui n’ont pas admis l’iniquité de certaines décisions concernant ce zonage (secteurs épargnés, demeurés « curieusement » constructibles à la campagne, sans réelle justification).
    Les électeurs Mendulphins ont de la mémoire. Il n’est pas impossible qu’ils s’en souviennent encore, 6 ans plus tard, lors du scrutin du 15 mars prochain… 

    Marianne

  • Ecolo44350
    Oui les Mendulphins ont fait un choix en 2014. S’ils ont de la mémoire, ils se souviennent que la municipalité avait mis en avant la modification du PLU, pour redonner les terrains à ceux qui les avaient perdus… D’ailleurs, il semble que bon nombre d’élus y avait un intérêt de près ou de loin…. Mais, après une étude payante, ce projet a été abandonné… Car le remède aurait été pire que la maladie… Un adjoint, qui ne se représente pas, avait même admis, lors d’une réunion de conseil, que le PLU avait été bien fait… Donc, le programme n’a pas été respecté, de peur de devoir fâcher quelques amis… On verra si l’équipe qui prend les poses enfantines saura, si elle est élue, prendre la responsabilité de refaire le PLU, par choix ou par obligation…
  • Max
    Lors de la réunion publique de la liste « Bien vivre à Saint-Molf » une question pertinente a été posée :
    « Pourquoi sur l’autre liste il y a 24 noms et sur la vôtre seulement 23 »
    La réponse de Madame Cardine a été politiquement correcte mais se doit d’être complétée.
    C’est donc une nouveauté introduite par La loi n° 2018-51 du 31 janvier 2018 relative aux modalités de dépôt de candidature  les candidats qui souhaiteront se présenter aux élections municipales de mars 2020 pourront déposer des listes comprenant deux noms de plus que le nombre de sièges à pourvoir. Le tout pour éviter une nouvelle élection en cas de démission -ou de décès- du maire dans les communes où une seule liste aurait candidaté.
    Un conseil municipal peut très bien fonctionner même s’il est incomplet, c’est  le cas depuis un certain temps à Saint-Molf. Par contre pour élire un maire ce conseil doit impérativement être au complet
    Beaucoup pensaient qu’à Saint-Molf il n’y aurait qu’une seule liste d’où ce suppléant en 24 ème position. Un article « Municipales 2020 – Vers une liste unique à Saint-Molf ?   est paru sur ce site de façon éphémère pour expliquer clairement cette nouvelle disposition législative,  et on a même entendu, dans le bourg : « on sera tous élus »,
    Cela pose question et interroge, la tête de liste d’ « Ensemble pour Saint-Molf » aurait-elle déjà envisagée de démissionner en cours de mandat ?
  • lesechotiersm Auteur de l’article

    Bonjour à tous,

    Nous avons, effectivement, publié le lundi 24 février, en fin de journée, un article intitulé « Municipales 2020 – Vers une liste unique à Saint-Molf ? ». Cet article a été mis hors ligne le lendemain matin, mardi 25 février, dès que nous avons eu connaissance, par la presse locale, de la constitution de la deuxième liste, intitulée « Bien Vivre à Saint-Molf ».
    Au bas du présent commentaire, vous trouverez le passage de cet article qui traite de la question des 25 candidats, pour 23 postes à pourvoir.
    Nous tenons à préciser que cette nouvelle disposition n’a d’intérêt que dans le cas d’une commune dans laquelle une seule liste se présenterait. Dans ce cas, le fait d’ajouter deux conseillers « de réserve » évite, si le maire démissionne, de procéder à de nouvelles élections, au niveau de la commune.
    Avant le 25 février, la liste « Ensemble pour Saint-Molf » pouvait, effectivement, penser qu’elle serait la seule à se présenter, car la date limite pour les candidatures était fixée au jeudi 27 février. Pour autant, en ajoutant à sa liste 2 candidats supplémentaires, doit-on soupçonner le maire de vouloir démissionner, après l’élection, ou peu après l’élection ?
    Comme tous les maires en situation de liste unique, il voulait, sans doute, en cas d’impossibilité d’exercer son mandat (maladie, accident…), éviter que l’on procède à de nouvelles élections générales. C’est pour cette raison que cette disposition a été mise en place par la loi du 31 janvier 2018.
    Il faut, cependant, reconnaître que le sujet est très « sensible », dans notre commune, en raison des très nombreuses démissions, pour « différentes raisons », enregistrées au cours du mandat qui s’achève.

    Les Échotiers

    Extrait de l’article « Municipales 2020 – Vers une liste unique à Saint-Molf ? », paru sur le présent site le lundi 24 février, en fin de journée, mis hors ligne le 25 février au matin :
    Un autre point a attiré notre attention. Pourquoi y a-t-il 25 candidats, pour 23 postes à pourvoir? La réponse, nous l’avons trouvée sur le site «Le courrier des maires». Cette nouvelle disposition (loi du 31 janvier 2018) ne concerne que les communes de plus de 1000 habitants, dans lesquelles les élections ont eu lieu sur une liste unique (ce qui pourrait être le cas, à Saint-Molf). Le code général des collectivités territoriales prévoit que le conseil municipal doit être complet pour procéder à l’élection du maire. Si ce dernier démissionne, ou décède, en cours de mandat, une nouvelle élection intégrale est nécessaire. Cette disposition est optionnelle et les deux derniers candidats (en 24e et 25e position), ne figureront pas sur les bulletins de vote.
    Concrètement, donc, en cas de liste unique, si le maire démissionne en cours de mandat, (c’est arrivé, il y a quelques années, à Saint-Molf…), le 24e membre de la liste viendra, en nombre, remplacer le partant. Le conseil municipal élira un nouveau maire et il sera inutile d’organiser une nouvelle élection intégrale. Idem si le nouveau maire démissionne à son tour. Il sera remplacé, en nombre, par le 25e sur la liste. Par contre, en cas de démission du 3e maire, une nouvelle élection générale, sur le plan de la commune, devra être organisée, dans les mêmes conditions que celle du 15 mars prochain.
    Si liste unique il y a, les candidats de cette liste auraient tort, à notre avis, de se réjouir trop vite. En effet, ici aussi, nous ne pouvons que les inciter à lire cette page, écrite par un électeur d’une commune de 3500 habitants. Dans ce cas de figure, à Saint-Molf, comme ailleurs, il faudra s’attendre à une forte abstention et, sans doute, à de nombreux bulletins blancs ou nuls, car, contrairement au «
    bon vieux temps», il n’est plus possible, désormais de rayer les noms qui ne nous plaisent pas (panachage)…
    Il nous nous revient, alors, en mémoire ces deux vers célèbres, du Cid, de Corneille :

    «Trop peu d’honneur pour moi suivrait cette victoire :
    À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.
    »