Liste “Bien vivre à Saint-Molf” 9 commentaires


Liste ” Bien Vivre à Saint-Molf “

“Vert” contre gris ?


Les choses vont très vite…
Une partie de la liste Bien vivre à Saint-Molf - Ouest-France 2020-02-25

On a comme l’impression que notre site précède, un peu, les évènements !

Hier, vers 18 h, nous mettions en ligne un article, intitulé « Municipales 2020 – vers une liste unique à Saint-Molf ? ». Quatre heures plus, tard, paraissait, sur le blog de campagne de la liste « Bien vivre à Saint-Molf », un billet, nous annonçant que la liste était constituée.
Effectivement, ce matin, dans un quotidien régional, un article confirmait l’évènement, avec une photo de la tête de liste.
Ce soir, à 18 h 42, un article a été posté sur le site du même journal, avec une photo de groupe de la liste, que nous reproduisons. Sur ce cliché, vraisemblablement pris au Bois Pierrot, samedi dernier, on peut voir 20 personnes (il en manque, donc, 3).
On nous dit que la liste comporte 4 personnes, qui, outre la maire, faisaient partie de sa municipalité, de 2008 à 2014. C’est inexact : en examinant les 4 noms, on constate que 2 membres, seulement, sur les 4, étaient conseillers municipaux durant la période 2008/2014. Les deux autres personnes faisaient partie de la liste battue en 2014 et ont été élues, comme la maire sortante, en tant que conseillers du groupe d’opposition.

La quasi-concomitance entre nos deux articles et les annonces, sur le blog de campagne de la liste et dans la presse locale est « troublante ». Ceci semblerait indiquer que notre site est consulté et que nos « recommandations » sont prises en compte… C’est trop d’honneur !

Les Échotiers

Complément/mise à jour du 26-02-2020, à 12 h 25
La liste complète de ” Bien Vivre à Saint-Molf ” étant, à présent, connue, voici quelques informations complémentaires :
Elle n’est composée que de 23 membres (contre 25, pour la liste adverse).
Il y a moins de femmes que d’hommes : 11 femmes, pour 12 hommes (à l’inverse de l’autre liste : 13 femmes, 12 hommes).
La moyenne d’âge est un peu plus élevée que la liste adverse : 55 ans, contre 53 ans.
Outre la tête de liste, 4 membres ont déjà été, sur des listes, avec elle, précédemment : 2 sur sa liste de 2008 et 3 sur sa liste de 2014 (dont un de la liste de 2008). Rappel : la liste concurrente, hormis le maire, tête de liste, a 8 sortants, dont 2 membres élus, à l’origine, sur la liste d’opposition.

Complément/mise à jour du 26-02-2020, à 12 h 45
Sur le blog de la liste, on peut lire 23 propositions “concrètes”, qui font partie du programme de la liste.

On peut y lire, notamment :
2.    Accompagner et soutenir la création d’un commerce alimentaire, en cœur de bourg, en circuit court et avec des producteurs locaux.
Rappel :
le projet de la municipalité sortante de 2014 (contenant la fameuse OAP) – dont “curieusement”, plus personne ne parle… – prévoyait l’implantation d’un immeuble, de deux étages, sur l’actuel parking “bétonné” (place Camille Berthe), le long de la rue de la Duchesse Anne, avec des logements sociaux et, au rez-de-chaussée, au moins deux pas de porte, qui étaient, en principe prévus pour recevoir l’agence postale et une supérette. Ce projet a été “balayé” par la liste adverse de l’époque, aujourd’hui municipalité sortante…

Lire, à ce sujet, notre article (de septembre 2016) : Une supérette au centre bourg de Saint-Molf ?


Laissez un commentaire

9 commentaires sur “Liste “Bien vivre à Saint-Molf”

  • Mendulf1
     

    Des élus demissionaires qui ont jurés quitter la politique locale qui ne souhaitaient pas se présenter mais juste aider la liste à ce constituer ??!? Peut on faire confiance ?

  • JoJo de Saint-Mô
     
    Pour revenir sur le commentaire précédent, c’est sûr que la démission en masse – et complètement ratée – de la liste d’opposition, au milieu du mandat qui s’achève, n’avait qu’un seul but : provoquer de nouvelles élections. La « stratégie » s’est avérée désastreuse. (pour ne pas dire autre chose…).
    On peut, aussi, s’interroger : pourquoi deux anciens membres de la liste d’opposition sont-ils, actuellement, sur la liste adverse ?
     
  • Le petit aiguillon du marais
    Merci pour toutes ces infos.
    Il serait intéressant que l’on sache ce que la liste « Bien Vivre à Saint-Molf » a l’intention de faire de « l’héritage » hyper-bétonné du centre bourg, si elle est élue.
    Va-t-elle jouer du tractopelle et du marteau-piqueur, pour implanter, sur la place, face à la mairie, l’immeuble prévu dans l’OAP, ou se limiter (en cassant du béton, quand même…) à la construction d’un immeuble bas, avec agence postale et supérette, ou, tout simplement, décider de vivre avec le « cadeau » laissé par ses prédécesseurs ?
    « Casser » une bonne partie du béton coulé, ça ne serait pas simple ! On murmure même, dans certaines chaumières mendulphines, que cet excès de béton est volontaire, pour empêcher tout retour en arrière si, d’aventure, la municipalité sortante est battue… Propos de « mauvais esprits » ? Peut-être, mais, en y réfléchissant bien, on pourrait y trouver une explication à tout ce béton. Non ?
    Et puis – c’est intimement lié – cette liste va-t-elle reprendre à son compte le projet de la municipalité sortante – qui n’est toujours pas abandonné, a priori – de l’implantation d’un supermarché dans la zone du Mès ? Eh non ! ce projet ne semble pas enterré : lire, dans le dernier « Mendulphin » (n° 106-octobre 2019), le petit encadré (passé inaperçu), au bas de la page 5, qui se termine par : « Le projet de supermarché reste d’actualité, plusieurs contacts sont en cours ».
    Très franchement, si ce supermarché s’implante au Mès, on va créer, à la périphérie, un pôle commercial concurrent des commerces du centre bourg. Vous savez ce que cela signifie pour le petit commerce ! Si, suite à cette création, les commerces du bourg périclitent, et ferment, à terme, les uns après les autres (comme à Mesquer), à quoi cela aura-t-il servi de dépenser tant d’argent – du contribuable – pour rénover le centre bourg ?
    La position de la municipalité sortante de 2014 (avec, à sa tête, l’actuelle tête de liste de Bien Vivre à Saint-Molf) n’a pas été très claire sur ce sujet. En effet, les observateurs avisés de la vie de la commune se souviennent, sûrement, que, sans doute, pour contrer la liste adverse, elle avait annoncé, quelques jours avant le scrutin de 2014, qu’elle avait un candidat pour l’installation de ce supermarché, et même, me semble-t-il, qu’elle prévoyait un dépôt imminent de permis de construire… Tout cela n’était pas très cohérent, mais… ça, c’était avant !

    Le petit aiguillon du marais

  • ECOLO44350
    Je m’interroge également sur les deux conseillers qui ont changé de liste. Surtout pour un paludier qui se dit “écolo” depuis de nombreuses années. Ca veut donc dire qu’il approuve le “betonnage à gogo”. De même on peut voir dans les candidats de la liste “ensemble pour St Molf” une personne qui prône la permaculture. Est ce compatible ? Ou alors on ne nous dit pas tout…..
  • Mendulf1
    La liste de Mme Cardine est-elle une liste familiale ?
    Moi je trouve sympa ce mélange des genres. L’écologie n’appartient pas aux ultras gauches, c’est l’affaire de tous.

     

  • WMC
    Comment faire confiance à une personne, centrée autour de sa personne, qui jure, en 2016, vouloir arrêter, mais qui revient avec une liste familiale, qui signe Véronique Cardine et son équipe ?
    Comment faire confiance à des personnes qui attaquent la commune, ou manipulent des personnes âgées, pour stopper un projet qui n’est pas le sien ?
    Que retenir de son bilan ?
    Les Mendulphins ont voté, en 2014, car ils ne souhaitaient plus poursuivre ? Non…
  • Marianne
     
    Bonjour,
     
    Sur le blog de la liste « Bien vivre à Saint-Molf », un internaute a posé la question de la « création d’une station de méthanisation pour les agriculteurs de la commune et plus ? »
     
    Réponse de la liste : « Cette proposition pourra être étudiée au cours de notre mandat. Caroline, agricultrice de Saint-Molf, candidate de notre liste sera à même de participer à ce projet. DLH. » 
     
    Cette méthanisation est de plus en plus contestée en France.
     
    Pour s’en convaincre, lire :
     
    #AlertePollution : les méthaniseurs, qui fabriquent du biogaz avec des déchets, sont-ils vraiment écologiques ?
     
    Donc, conclusion : une station de méthanisation, à Saint-Molf ? : SURTOUT PAS ! 
     
    Marianne
     
  • WMC
    Bonjour,
    Sur un site intéressant, dont je mets le lien ( à recopier), je lis les réponses des listes sur la place du vélo.
    https://municipales2020.parlons-velo.fr/s/660
    Nous sommes tous d’accord pour dire que la place du vélo, du piéton est un point important pour l’avenir de notre commune, même si je trouve que tous les aménagements mis en place, vont plutôt dans ce sens.
    Je m’interroge sur les réponses de madame Cardine, faut-il dire oui à tout? avec quel budget ?
    C’est la boite à promesses ??
    Étonnant quant-on sait que certains ont été au conseil municipal……
  • EB
    Bonjour,
    En retour des propos tenus sur un autre site, sur lequel le droit de retour n’est pas permis s’il ne correspond pas aux idées des personnes, je me permets ce message.
    Sur la polémique mur d’escalade. Je rappelle qu’elle a été créée par ces mêmes personnes et que j’ai souhaité y répondre directement, en face à face, avec les preuves. Je rappelle que monsieur Lapadhu qui met en avant qu’il assiste à tous les conseils communautaires de Cap Atlantique a dû omettre ce compte rendu et les propos même du Président Yves Métaireau, où il est dit que ce projet d’intérêt communautaire du mur d’escalade retenu est sur Saint Molf.
    Quand on se targue d’assister à tous les conseils communautaires, on n’omet pas, par choix, les siens, de parler des décisions.
    EB