Ce bleu qui “sème sa zone”…


Ce bleu qui “sème sa zone”…


Voici un texte, reçu de “JoJo de Saint-Mô”, qui donne son avis sur le stationnement centre-bourg et sur la zone bleue…

Bonjour,

On se souvient que l’un des enjeux principaux de la campagne pour les municipales de 2014 c’était… l’aménagement du centre-bourg (!), et, plus particulièrement, les projets concernant la place, face à la mairie (place Camille Berthe).
Le projet de la municipalité sortante a été « balayé » par la liste adverse (appuyée par certains commerçants du bourg – liste actuellement « aux commandes » à la mairie), au motif que l’immeuble projeté sur cette place, objet d’une OAP, inscrite au PLU (immeuble contenant, notamment, deux pas-de-porte, prévus pour l’agence postale et une supérette) allait réduire le nombre d’emplacements de stationnements sur cette place.
L’argument se tenait, mais « oubliait » que la municipalité avait, pour compenser, inscrit au PLU un emplacement réservé (400 m2, environ, dans un îlot, non loin de la mairie), destiné, à terme, à recevoir un parking. Depuis, cet emplacement réservé a été supprimé par l’actuelle municipalité, au gré d’une modification du PLU, en dépit de la « réserve » formulée, à l’époque, par le commissaire-enquêteur…

Plus, ou moins, d’emplacements de stationnement ?Centre bourg
La bonne question à se poser, actuellement, c’est : aujourd’hui, alors que les travaux d’aménagement du bourg sont terminés, y-a-t-il plus, ou moins, d’emplacements de stationnement centre-bourg ?
La réponse est : moins !
Il y a, en effet, sauf erreur, moins d’emplacements que dans la précédente configuration (avant les travaux), mais, sans doute, aussi, moins que dans le projet de l’ancienne municipalité (avec l’immeuble, sur la place), ce qui est, quand même, un comble, quand on sait que la question des emplacements de stationnement était, précisément, le principal argument utilisé, lors de la campagne de 2014, par l’actuelle municipalité, pour ne pas reprendre le projet de la précédente !

Pourquoi ce « déficit » d’emplacements ?
D’abord, par la décision de création du fameux « Parvis », devant la mairie, qui a, non seulement, supprimé une dizaine d’emplacements (disposés devant la regrettée rangée d’arbres fruitiers et la haie), mais qui a, aussi, occupé et obstrué, la partie « haute » de la rue des Épis, qui passait devant la mairie.
Résultat : il n’y a plus d’emplacements devant la mairie (autrefois devant les arbres), et, pour permettre la jonction entre la rue de la Duchesse Anne et la rue des Épis, il a fallu aménager, ce qu’il faut bien appeler — n’en déplaise à la mairie — une « rue » (sans nom…), qui prend, évidemment, de la place sur le parking et réduit, de ce fait, le nombre d’emplacements…
Si l’on ajoute à cela la création, en haut de la rue de la Duchesse Anne, d’un arrêt de bus, plus la place prise par l’entrée de la rue « sans nom », plus la suppression des trois ou quatre autres emplacements, en face, de l’autre côté de la rue, près de l’entrée du centre culturel Roby Wolff, on peut évaluer le « déficit » d’emplacements, centre bourg, à trente, environ, dont une dizaine rue de la Duchesse Anne, près du commerce le plus fréquenté de Saint-Molf !
Zone bleue
La « solution » : la zone bleue…
Bien évidemment, cette importante suppression d’emplacements n’a pas été, du tout, du goût de certains commerçants, qui l’ont dit à la municipalité, s’étonnant, sans doute, que le problème n’ait pas été « anticipé » par les décideurs…
Alors, pour calmer la « fronde », on a eu une idée géniale : la zone bleue !
Oui, mais, cette solution (stationnement limité à deux heures, « disque bleu » à l’appui) présente, également, de sérieux inconvénients, à commencer pour les commerçants eux-mêmes, leurs personnels, les riverains et…, bien sûr, les clients. Le remède est-il pire que le mal ?
Très franchement, est-ce bien raisonnable de créer une zone bleue danMort de rire...s un petit bourg d’une commune de 2600 habitants ? Centre-bourg qui, à quelques rares exceptions près, n’est jamais saturé.

Une zone bleue à Saint-Molf ! Quand la décision a été connue, elle a fait bien rire, dans certaines chaumières mendulphines…
Je pense que cette zone ne va pas durer longtemps !

Jojo de Saint-Mô 

JoJo de Saint-Mô

Laissez un commentaire