Bientôt, le ” verdict des urnes “…



Bientôt, le « verdict des urnes »…

Bonjour à tous,

Les professions de foi, et bulletins de vote, des deux listes en présence, pour le scrutin de dimanche prochain, viennent d’être déposés dans nos boîtes aux lettres.

La répartition des sièges
Sur les bulletins de vote, on peut voir, pour chaque liste, l’ordre des candidats.
Ces informations sont, également, consultables en cliquant sur le lien ci-dessous :

Cette page, nous donne, aussi, les chiffres et résultats des municipales de 2014 à Saint-Molf.
Sur le site ci-dessous, on peut, par ailleurs, voir un exemple de calcul de répartition des sièges, en fonction des résultats :

La liste qui obtient la majorité absolue des suffrages se verra attribuer, d’office, la moitié des sièges à pourvoir, soit 12 sièges (sur 23). Les 11 sièges qui restent seront répartis à la représentation proportionnelle, selon la règle de la plus forte moyenne.
En partant des chiffres des municipales de Saint-Molf, en 2014, nous avons réalisé une simulation et il apparait que la liste (A), qui obtient la majorité absolue, pourrait se voir attribuer 18 sièges, contre 5 à la liste (B) adverse.
Selon cette simulation (sous toutes réserves, bien sûr), les candidats, sur chaque liste, pourraient, donc, être élus, jusqu’au n° 18 inclus, pour la liste A et jusqu’au n° 5, inclus, pour la liste B.

Municipales 2020Le positionnement sur les listes
En examinant chaque liste, on constate, pour Bien vivre à Saint-Molf, que le candidat qui était en 2e position, en 2014, a été « rétrogadé » en 4e position. Idem pour le candidat en 4e position, en 2014, qui se retrouve, en 2020, en 6e position.
Ce qui surprend, à l’examen de la liste Ensemble pour Saint-Molf, c’est le placement, en 2e position, d’une candidate qui, en 2014, était membre de la liste adverse. Ce choix, qui n’est, certainement, pas le fait du hasard, fera, sûrement, grincer quelques dents dans le camp opposé. Vis-à-vis des électeurs, il est évident qu’il s’agit de montrer qu’Ensemble pour Saint-Molf est, vraiment, une liste d’ouverture. On a, certainement, jugé que c’était « très bon pour l’image » On voit que l’on reproduit, en politique, même au niveau des élections municipales, les bonnes vieilles « recettes » du marketing !
Par ailleurs, on remarque, aussi, que les élus de la municipalité sortante se retrouvent dans les neuf premiers de la liste. Autrement dit, on reprend presque les mêmes, en modifiant, un peu, l’ordre, et on recommence… Ou, “on ne change pas une équipe qui gagne” ?

Et les adjoints ?
Si la candidature des deux têtes de listes, au poste de maire, en cas de victoire, ne fait aucun doute, on peut se poser des questions quant aux adjoints. Pour une commune de plus de 2500 habitants, ils peuvent être au nombre de six.
Dans chaque liste, qui sera le premier adjoint ? Qui sera l’adjoint chargé de l’urbanisme ?
Pour ces deux postes-clés (dont un « ultra-sensible »…), les paris sont ouverts, sachant qu’ils ne correspondront pas, obligatoirement, à leur position sur la liste.
En ce qui nous concerne, nous avons une petite idée là-dessus, que nous gardons pour nous, bien sûr !

Les ÉchotiersÉchotier (2)

Laissez un commentaire